Les artistes< Retour à la liste

THOMAS MATALOU

THOMAS MATALOU

Après quatre ans d’étude au Cours Florent (Michel Fau, Eric Ruff, Sandy Ouvrier, Claude Mathieu…), un stage de Commedia dell’arte d’un mois assuré par Luis Jaime-Cortez, et au théâtre de l’Union au CDN de Limoges, il travaille avec Olivier Py au CDN d’Orléans ainsi qu’au théâtre de L’Odéon (les Vainqueurs, 3 contes de Grimm tournées dans toute la France) de 2003 à 2009.

Il rejoint Olivier Balazuc sur la reprise du « Chapeau de Paille d’Italie » de Labich puis  A Villeneuve d’Asc, il participe sous la direction de Sophie Rousseau sur l’adaptation de « Roméo et Juliette » intitulée « C’est trop délicieux pour être de chair et d’os » écrite par Jean-Michel Rabeux. En 2008, il rejoint le collectif DRAO, il participe à la création de « Nature morte dans un fossé » de Fausto Paravidino au théâtre 71 de Malakoff et en 2010 ils mettent en scène un texte de Petr Zelenka « Petites histoires de la folie ordinaire » au théâtre de la Tempête puis en tournée, et en 2012 il travaille sur la création sonore de « Shut your mouth » une proposition scénique à partir de texte de Fosse, Strindberg, Pialat, au Forum du Blanc-Mesnil, ainsi qu’en Avignon, reprise en France et Belgique en 2014. Avec un des membres du collectif, il travaille sur le spectacle de Fatima Soualhia Manet « Marguerite et moi » au théâtre de Thouars, repris au théâtre de Belleville, aux Bergeries à Noisy-le-Sec.

Durant le dernier trimestre 2009, il rejoint Robert Sandoz et la compagnie l’Outil de la Ressemblance, afin de travailler pour le théâtre du Passage de Neuchâtel, sur une adaptation de « Kafka sur le rivage » d’Haruki Murakami, en 2012 « le Combat Ordinaire » de Manu Larcenet et « Antigone » adapté du roman d’ Henri Bauchau. Il travaille aussi comme assistant à la mise en scène pour Robert Sandoz, sur la reprise de « Mr Chasse » de Feydeau au Théâtre du Passage de Neuchâtel, ainsi que sur la création de l’adaptation des « Dix petits nègres » d’Agatha Christie au théâtre de Carouge à Genève en mai 2014.

En janvier 2010, il participe à la création de « Vertige des animaux avant l’abattage » de Dimitris Dimitriadis au théâtre de l’Odéon sous la direction de Caterina Gozzi.

Il reprend le rôle de Titus dans « Bérénice » de Jean Racine, mis en scène par Laurent Brethome, au théâtre de la Croix Rousse, reprise dans toute la France jusqu’en 2014.

En janvier 2013, il participe au théâtre de l’Atalante, au sein de l’édition « Ce que nous fabriquons » de la cie RL, à la mise en espace d’Olivia Kryger, « Les Juifs » de Lessing, qui sera repris à la Maison des Métallos en septembre 2013.

Il joue Tréplev dans « la Mouette » de Tchékhov, sous la direction de Marie-Anne Gorbatchevsky, création en Midi – Pyrénées et en tournée dans la région (Toulouse, Rodez, Tarbes..).

Parallèlement, il travaille en tant qu’assistant et créateur sonore pour Olivier Balazuc « la Crise commence où finit le langage » d’Eric Chauvier, à la comédie de Valence et la Comédie de Saint-Etienne.

En Juin 2014, il a la joie de travailler en tant qu’acteur, un mois au théâtre de Nanterre Amandiers, sur un chantier de recherche autour de la Révolution Française, pour Joël Pommerat.

Pour la dernière création de Lucas Bonnifait, au théâtre de Vanves et aux Tanneurs de Bruxelles, il fait la création de l’environnement sonore ainsi que le rôle du Spectre de Sophocle.

A l’Archipel, scène nationale de Perpignan, il joue le rôle de la Présence, dans « Une chenille dans le cœur » de Stéphane Jauberti, sous la direction de Mariana Lézin de Troupuscule Théâtre, qui sera en tournée dans toute la France par la suite.

Il prête main forte pour la tournée de « Leçon de choses » écrit et mis en scène par Nathalie Fillion, durant la tournée de décembre 2014 dans la région de Lille en partenariat avec le Théâtre du Nord.

En mars 2016, il jouera Soranzo dans « Annabella, dommage qu’elle soit une putain » de John Ford mise en scène de Frédéric Jessua au théâtre de la Tempête.

En tant que metteur en scène, il crée son propre collectif, le collectif ADM, ayant pour volonté de mutualiser les démarches administratives, et met en scène un travail sur le texte de Gustave Akakpo « A petites pierres » au théâtre du Tarmac, repris à la prison de Fresnes, au théâtre des Deux Sapins de Belfort, ainsi qu’à la première édition du festival « Impatiences » du théâtre de l’Odéon, et au théâtre de l’Etoile du Nord à Paris ainsi qu’à l’espace Jacques Brel d’ Aulnay sous bois.                                                                                        Il met en place une proposition musicale/théâtre en lien avec « Lulu » de Frank Wedekind, « Parce que l’amour est aussi un théâtre » extraits de « Théâtre/Roman » de Louis Aragon, au théâtre de la Loge à Paris, et à l’automne 2013, création de « Lulu, la boîte de Pandore, tragédie monstre, drame pour la lecture » à l’Etoile du Nord, avec le soutien de la Drac Ile France, et les aides précieuses du théâtre Sylvia Monfort, du CDN de Montreuil, et du TNB, repris durant le festival Ardanthé, du théâtre de Vanves en 2015.

Depuis 2011, en partenariat avec le théâtre de l’Odéon, la ville de Clichy, et la Drac Ile de France, il intervient sur le territoire du 92, avec une classe à horaires aménagés théâtre du collège Jean Macé, sur une période de 4 ans, ainsi qu’au Lycée Jeannine Manuel. Il intervient aussi sur le 93 en partenariat avec le TGP.