La compagnie

La compagnie Le menteur volontaire a été créée en 1993 et installée à La Roche-sur-Yon en 1999 autour d’un noyau de jeunes comédiens. Laurent Brethome en a pris la responsabilité artistique en 2008, porté par le projet d’un programme de mises en scènes. Il a fédéré une équipe de collaborateurs et de comédiens qui interviennent régulièrement au sein de ses créations.

Le menteur volontaire en chiffres :
– 27 spectacles dont 21 sous la direction artistique de Laurent Brethome
– Entre 60 et 100 représentations par an en France et à l’étranger (Suisse, Israël, Belgique)
– Plus de 50 personnes employées chaque année (comédiens, techniciens, personnel administratif)

Depuis 2008, la DRAC Pays de La Loire conventionne la Compagnie. À cette occasion, celle-ci signe également des conventions avec la Région Pays de la Loire et la Ville de La Roche-sur-Yon.

Plus d’informations sur l’équipe artistique ici.

LE PROJET ARTISTIQUE


Depuis sa création, la Compagnie s’est attachée à conduire un public peu ou pas habitué à fréquenter les salles de Théâtre en lui proposant de découvrir des œuvres du répertoire théâtral (Shakespeare, Feydeau, Dostoïevski, etc.).

« Aller vers les gens pour leur donner envie de venir à nous. »

Laurent Brethome poursuit cet engagement dans la découverte d’auteurs classiques (Christopher Marlowe, Bertolt Brecht, Racine, Molière, etc.) mais aussi d’auteurs contemporains (Philippe Minyana, Copi, Hanokh Levin, Clémence Weill, Pierre Notte, etc.).

Une exigence artistique qui revendique un théâtre très engagé dans le jeu des acteurs et radical dans les choix de mise en scène ; un théâtre de texte, de chair et de souffle ne prenant pas de détours pour dire et représenter crûment le monde contemporain et la violence des rapports humains.

Théâtre festif et généreux, tout entier tourné vers le texte et l’acteur.

Ce dernier a encore et toujours vocation à “enchanter le monde”, sans pour autant faire l’économie de sa part sombre. “Acteurs plutôt que commentateurs” telle pourrait être sa devise, cherchant à transmettre cette émotion, cette énergie, cette violente intuition de l’absurdité du monde le plus joyeusement possible à nos contemporains.

Décentralisation théâtrale : cette volonté le conduit tout naturellement à créer des propositions artistiques qui se jouent dans des lieux inhabituels comme un moulin, une entreprise, une boulangerie, un terrain vague, etc.

PARTAGER ET TRANSMETTRE


Depuis toujours la Compagnie s’implique dans des actions de formation, de transmission, d’animation à destination de tous les publics : stages, ateliers, interventions en milieu scolaire, courtes formes pédagogiques, lectures, des rencontres-débats… Laurent Brethome a développé tout un programme d’ateliers et d’interventions en milieu carcéral (Maisons d’arrêts de La Roche-sur-Yon, de Villefranche-sur-Saône, Prison Saint Joseph à Lyon…) et dans les hôpitaux. Ces travaux ont parfois abouti à de représentations publiques (Théâtre de la Croix-Rousse Lyon, Théâtre de Villefranche, Esquisses d’été n°9). On retrouve des comédiens du Menteur volontaire dans de nombreux ateliers scolaires sur tout le territoire.

Laurent Brethome et Philippe Sire, le président du menteur volontaire, sont tous deux titulaires du Certificat d’Aptitude à la fonction de professeur d’art dramatique, ils enseignent tous deux au conservatoire de Lyon dont Philippe Sire est le directeur des études théâtrales.

  • bérénice DSC_2289
  • 185-Job-@Gérard-Llabrès
  • 207-Job-@Gérard-Llabrès