Nos créations< Retour à la liste

Les souffrances de Job

Les souffrances de Job

Un homme, Job, digère dans une fin de banquet où l’opulence et la richesse se côtoient.

Les mendiants succèdent aux mendiants pour se partager ce qui reste des restes.

C’est alors qu’intervient, en une suite ininterrompue et implacable, une série de messagers de la misère qui vont annoncer à Job qu’il a perdu toutes ses richesses. Les huissiers se chargent d’enlever à Job tout ce qui peut lui rester… jusqu’à ses dents en or. Les retombées du travail d’une vie s’évanouissent en une nuit. Si la main qui a pu nourrir ses enfants ne peut plus fournir le pain, elle peut au moins se montrer aimante… Hélas pour Job, ce sont les messagers de la mort qui se chargent de lui enlever toute possibilité de descendance… Reste la santé… Jusqu’à ces démangeaisons terribles (la gale ? la peste ?) qui se chargent de le laisser nu, sans vêtements, nu comme sorti du ventre de sa mère.

L’histoire peut alors recommencer.

Hanokh Levin peut ainsi se détourner de la fable originelle, redonner le pouvoir à l’armée, faire encore plus de mal à Job, poser un état de non droit et même nous emmener au cirque… Et Dieu dans tout ça ? – Laurent Brethome

Dans une perspective d’élargissement des publics, ce spectacle peut être précédé de la petite forme Potroush de Hanokh Levin, créée en décembre 2009 pour le Théâtre de Villefranche.

PRIX DU PUBLIC – Festival Impatience, Odéon Théâtre de l’Europe, juin 2010

>> LES MÉDIAS EN PARLENT

«La pièce s’accomplit en farce radicale, corrosive, blasphématoire, où la mise en scène de Laurent Brethome ne recule devant aucun effet. (…) Tout de bruit et de fureur, autant visuelle que verbale.» – Gilles Renault, Libération

« Job n’a pas fini de nous déranger. (…) Une tragédie de notre temps. Radicale, violente, burlesque, dérangeante. On ressort sonné, pensif et heureux (…) C’est un déferlement d’imprécations qui saisit le spectateur dans une mise en scène particulièrement dense, riche et inventive. (…)On ne perd pas un mot malgré la musique et la bruyante énergie qui se déploie sur le plateau (…)» Pierre Assouline, Le Monde

Distribution & production

CRÉATION 2010
Repris en tournée 2011 – 2012

Texte Hanokh Levin
Mise en scène Laurent Brethome

Dès 16 ans - Durée 1h50
Saison 11/12
Saison 10/11
Saison 09/10
Dossier artistique à téléchargerRevue de presse à télécharger
  • job-228-llabres
  • job-054-llabres
    © Gérard Llabrès
  • job-059-llabres
    © Gérard Llabrès
  • job-228-llabres
    © Gérard Llabrès
  • JOB
    © Gérard Llabrès